On ne sait plus à quel saint se vouer depuis que toutes sortes de vocabulaires circulent sur le marché du vapotage. Entre cigarettes électroniques et e-cig, la différence est nulle. Mais lorsqu’on fait référence à vaporisateur personnel, on se demande de quel objet il peut bien s’agir.

Les différentes désignations de l’e-cigarette

E-cigarette, vaporisateur personnel ou e-cig : tous désignent le même objet qui n’est autre que la cigarette électronique. Il faut avouer que les termes « vapoteuse électronique » et « vaporisateur personnel » sont apparus récemment et signifient toujours la même chose. La naissance de ces mots au cours de l’année 2014 provient de l’amalgame subi par l’e-cig avec les produits dérivés de la cigarette classique. Pourtant, la cigarette électronique n’a rien à voir avec le tabac habituel. Cette confusion cause du tort à l’e-cig souvent mise au banc des accusés. En ce qui concerne particulièrement le vaporisateur personnel, il est plutôt de forme rectangulaire. Ce qui le distingue sans doute de la cigarette électronique, uniquement d’un point de vue esthétique. Mais dans le monde de fonctionnement, le principe demeure identique.

Les verbes du répertoire du bon vapoteur

Avec l’apparition d’une part des cigarettes électroniques, et d’autre part des vaporisateurs personnels, d’autres mots ont également fait irruption. Ce sont des verbes et des mots que l’on utilise uniquement dans le contexte de l’utilisation de ces derniers. En fait donc partie le verbe « vapoter » qui signifie tout simplement de fumer l’e-cig. Il n’y a pas que dans la langue de Molière que l’on trouve ce type de glissement sémantique. On le retrouve également dans d’autres langues comme l’anglais et l’italien.